Explore Pr Qui, Qui Il and more!

Explore related topics

Ingénieur et architecte d’intérieur de formation, il se consacre dés 1950-55 à la création d’objets pr l’habitat. Il collabore et oriente sa carrière dans l’esthétique industrielle après la rencontre de J.Viénot fondateur de TECHNES, avant de rejoindre le bureau d'étude Knoll International et la Compagnie d'Esthétique Industrielle de Raymond Loewy (CEI) pr qui il conduit des recherches en aéronautique (Avion Falcon puis Concorde). Autres: RATP, Eurotunnel, Shell, la Marine Nationale...

Ingénieur et architecte d’intérieur de formation, il se consacre dés 1950-55 à la création d’objets pr l’habitat. Il collabore et oriente sa carrière dans l’esthétique industrielle après la rencontre de J.Viénot fondateur de TECHNES, avant de rejoindre le bureau d'étude Knoll International et la Compagnie d'Esthétique Industrielle de Raymond Loewy (CEI) pr qui il conduit des recherches en aéronautique (Avion Falcon puis Concorde). Autres: RATP, Eurotunnel, Shell, la Marine Nationale...

A la fois designer et éditeur de luminaires et pourtant Méconnu de la création contemporaine, Jacques Biny s’inscrit dans la nouvelle vague française des années 50. Il s’est démarqué par l’efficacité et la simplicité de ses réalisations tout en adoptant une démarche expérimentale introduisant ainsi de nouveaux matériaux et principes d’éclairages. Ill a notamment collaboré avec Michel Buffet, Jean Boris Lacroix et Gustave Gauthier. Ma préférée: la 175 (metal laqué bronze et laiton doré.

A la fois designer et éditeur de luminaires et pourtant Méconnu de la création contemporaine, Jacques Biny s’inscrit dans la nouvelle vague française des années 50. Il s’est démarqué par l’efficacité et la simplicité de ses réalisations tout en adoptant une démarche expérimentale introduisant ainsi de nouveaux matériaux et principes d’éclairages. Ill a notamment collaboré avec Michel Buffet, Jean Boris Lacroix et Gustave Gauthier. Ma préférée: la 175 (metal laqué bronze et laiton doré.

Lampe de type Streamline, Hanau,  vers 1940, articulée, bakélite et réflecteur en aluminium poli, signature en relief, verre rouge amovible.

Lampe de type Streamline, Hanau, vers 1940, articulée, bakélite et réflecteur en aluminium poli, signature en relief, verre rouge amovible.

Imaginé en 1951, ce siège en forme de bol est soutenu par une bague en métal supportant quatre pieds. Simple et confortable, à l’image de la philosophie de Bardi : «L’Homme est l’objectif ultime de l’architecture.»  A la fois architecte, rédactrice, collectionneuse et designer, Lina Bo Bardi est une femme « unique » qui n’a eu de cesse de s’engager dans des projets divers, toujours à la recherche de la définition et du rôle de l’Architecte.

Imaginé en 1951, ce siège en forme de bol est soutenu par une bague en métal supportant quatre pieds. Simple et confortable, à l’image de la philosophie de Bardi : «L’Homme est l’objectif ultime de l’architecture.» A la fois architecte, rédactrice, collectionneuse et designer, Lina Bo Bardi est une femme « unique » qui n’a eu de cesse de s’engager dans des projets divers, toujours à la recherche de la définition et du rôle de l’Architecte.

By popularizing STREAMLINING when only a few engineers were considering its functional use, Norman Bel Geddes made possible the design style of the thirties

By popularizing STREAMLINING when only a few engineers were considering its functional use, Norman Bel Geddes made possible the design style of the thirties

Née à Rome en 1914, Lina Bo Bardi, engagée en faveur de l’architecture moderne, part vivre à São Paulo en 1946, s’immergeant dans les idées politiques et la culture du Brésil. Elle défendait l’idée que chaque pays doit construire son identité en se fondant sur ses propres racines. Partout dans son travail, elle manifeste un sens de la vérité et de l’intégrité et tente de faire disparaître hiérarchies et divisions, et vit elle-même en accord avec ses idées sociales et artistiques.

Née à Rome en 1914, Lina Bo Bardi, engagée en faveur de l’architecture moderne, part vivre à São Paulo en 1946, s’immergeant dans les idées politiques et la culture du Brésil. Elle défendait l’idée que chaque pays doit construire son identité en se fondant sur ses propres racines. Partout dans son travail, elle manifeste un sens de la vérité et de l’intégrité et tente de faire disparaître hiérarchies et divisions, et vit elle-même en accord avec ses idées sociales et artistiques.

Pinterest
Search