Explore Adventures, Euro and more!

Explore related topics

"Une douce flamme" ou les aventures d'Eichmann & Mengele reconvertis en honnêtes citoyens argentins...  “Une douce flamme”, Philip Kerr. Éd. Le livre de poche, 8,00 euros.

"Une douce flamme" ou les aventures d'Eichmann & Mengele reconvertis en honnêtes citoyens argentins... “Une douce flamme”, Philip Kerr. Éd. Le livre de poche, 8,00 euros.

Pour obsédés du petit pois uniquement…    “En cuisine avec Alain Passard”, Christophe Blain. Éd. Gallimard, 17,00 euros.

Pour obsédés du petit pois uniquement… “En cuisine avec Alain Passard”, Christophe Blain. Éd. Gallimard, 17,00 euros.

Délaissant la romance criminelle, De Cataldo nous livre le récit d'une très belle amitié entre deux hommes confrontés à la prison mentale de leurs enfants. 143 pages toute en retenue, sans cliché ni fioriture... À savourer avec un Lacrima di Christi.  “Le père et l'étranger”, Giancarlo De Cataldo. Éd. Métailié, 11,00 euros.

Délaissant la romance criminelle, De Cataldo nous livre le récit d'une très belle amitié entre deux hommes confrontés à la prison mentale de leurs enfants. 143 pages toute en retenue, sans cliché ni fioriture... À savourer avec un Lacrima di Christi. “Le père et l'étranger”, Giancarlo De Cataldo. Éd. Métailié, 11,00 euros.

Au cœur de la nuit du ghetto de Prokov, hommes et femmes sont réduits à des ombres baignant dans le brouillard et luttant pour leur survie avec force trocs et combines. Un chaos qui sert de décor à d'hâtives scènes d'amour, de solidarité ou de naissances qui nous démontrent que, même plongée dans l'apocalypse et l'horreur, l'humanité persiste. Cruel et éblouissant.    “Nuit”, Edgar Hilsenrath. Éd. Attila, 25,00 euros.

Au cœur de la nuit du ghetto de Prokov, hommes et femmes sont réduits à des ombres baignant dans le brouillard et luttant pour leur survie avec force trocs et combines. Un chaos qui sert de décor à d'hâtives scènes d'amour, de solidarité ou de naissances qui nous démontrent que, même plongée dans l'apocalypse et l'horreur, l'humanité persiste. Cruel et éblouissant. “Nuit”, Edgar Hilsenrath. Éd. Attila, 25,00 euros.

Beaucoup plus drôle que Le Ravissement de Lol V. Stein de Duras...  “Le ravissement de Britney Spears”, Jean Rolin. Éd. P.O.L., 17,00 euros.

Beaucoup plus drôle que Le Ravissement de Lol V. Stein de Duras... “Le ravissement de Britney Spears”, Jean Rolin. Éd. P.O.L., 17,00 euros.

Des "Sanguines" carrément sanglantes...  “Sanguines”, Philippe Meyer. Éd. Robert Laffont, 19,00 euros.

Des "Sanguines" carrément sanglantes... “Sanguines”, Philippe Meyer. Éd. Robert Laffont, 19,00 euros.

La littérature est à l'image de la cuisine. C'est bon quand c'est fin. Weyergans nous en apporte une nouvelle fois la preuve en 207 pages…    “Royal Romance”, François Weyergans. Éd. Julliard, 19,00 euros.

La littérature est à l'image de la cuisine. C'est bon quand c'est fin. Weyergans nous en apporte une nouvelle fois la preuve en 207 pages… “Royal Romance”, François Weyergans. Éd. Julliard, 19,00 euros.

Sur les conseils avisés de ma fiancée (ce qui en soi est un pléonasme), j'ai pris l'habitude de consulter et de prêter un œil attentif aux critiques littéraires du magazine Elle. Et d'ordinaire, elles sont plutôt justes et pertinentes. Malheureusement, il semblerait que le texte de Jérôme Dumoulin soit l'exception qui confirme la règle…Bref, à oublier avec une gorgée de ginger beer pour en chasser le mauvais goût.    “Faux profil”, Jérôme Dumoulin. Éd. Bernard Grasset, 19,00 euros.

Sur les conseils avisés de ma fiancée (ce qui en soi est un pléonasme), j'ai pris l'habitude de consulter et de prêter un œil attentif aux critiques littéraires du magazine Elle. Et d'ordinaire, elles sont plutôt justes et pertinentes. Malheureusement, il semblerait que le texte de Jérôme Dumoulin soit l'exception qui confirme la règle…Bref, à oublier avec une gorgée de ginger beer pour en chasser le mauvais goût. “Faux profil”, Jérôme Dumoulin. Éd. Bernard Grasset, 19,00 euros.

宮脇 昭 「木を植えよ! 」

宮脇 昭 「木を植えよ! 」

Quelle est donc cette vaine pulsion, ce sentiment impérieux qui nous amène à tant nous soucier du confort des autres, à tout mettre en œuvre pour ne pas leur déplaire, si ce n'est ce besoin vital et cette envie irrépressible de vouloir être aimé ?…    “La ligne de courtoisie”, Nicolas Fargues. Éd. P.O.L., 15,00 euros.

Quelle est donc cette vaine pulsion, ce sentiment impérieux qui nous amène à tant nous soucier du confort des autres, à tout mettre en œuvre pour ne pas leur déplaire, si ce n'est ce besoin vital et cette envie irrépressible de vouloir être aimé ?… “La ligne de courtoisie”, Nicolas Fargues. Éd. P.O.L., 15,00 euros.

Pinterest
Search