Explore 2001 02, 1998 99 and more!

Explore related topics

La saison 1998-99 s’avère décevante pour Martin Rucinsky mais l'attaquant tchèque renoue avec le succès au cours de la saison 1999-2000 obtenant 49 points. Une autre baisse de régime se fait sentir l’année suivante et il est finalement échangé aux Stars de Dallas au début de la saison 2001-02 en compagnie de Benoit Brunet en retour de Donald Audette et Shaun Van Allen. Rucinsky s'est par la suite aligné dans l’ordre avec les Blues de St-Louis, les Rangers de New York et les Canucks de…

La saison 1998-99 s’avère décevante pour Martin Rucinsky mais l'attaquant tchèque renoue avec le succès au cours de la saison 1999-2000 obtenant 49 points. Une autre baisse de régime se fait sentir l’année suivante et il est finalement échangé aux Stars de Dallas au début de la saison 2001-02 en compagnie de Benoit Brunet en retour de Donald Audette et Shaun Van Allen. Rucinsky s'est par la suite aligné dans l’ordre avec les Blues de St-Louis, les Rangers de New York et les Canucks de…

Mike McPhee : Ailier gauche costaud et fort, McPhee excellait aux deux extrémités de la patinoire et se distinguait en étant très solide le long des bandes et dans les coins. Il arborait une épaisse moustache qui était sa marque de commerce. Choix de 6e ronde, le 124e joueur au total, au repêchage amateur de 1980, il a passé deux saisons dans la LAH avec les Voyageurs de la Nouvelle-Écosse, jouant 14 parties à Montréal en 1983-1984, avant de faire le saut avec le grand club l’année suivante.

Mike McPhee : Ailier gauche costaud et fort, McPhee excellait aux deux extrémités de la patinoire et se distinguait en étant très solide le long des bandes et dans les coins. Il arborait une épaisse moustache qui était sa marque de commerce. Choix de 6e ronde, le 124e joueur au total, au repêchage amateur de 1980, il a passé deux saisons dans la LAH avec les Voyageurs de la Nouvelle-Écosse, jouant 14 parties à Montréal en 1983-1984, avant de faire le saut avec le grand club l’année suivante.

Alex Kovalev a marqué son 300e but et 700e point en carrière le 20 décembre 2005 contre le gardien Dominik Hašek dans un gain de 4-3 du tricolore devant les Sénateurs d’Ottawa. Durant la saison 2007-08, il est nommé capitaine de l’équipe en l’absence de Saku Koivu. L’année suivante, il est nommé capitaine de la Conférence de l’Est au match des Étoiles 2009 à Montréal. Il reçoit l’honneur du joueur le plus utile en raison de ses 3pts (2-1) en temps réglementaire et son but en tir de barrage.

Alex Kovalev a marqué son 300e but et 700e point en carrière le 20 décembre 2005 contre le gardien Dominik Hašek dans un gain de 4-3 du tricolore devant les Sénateurs d’Ottawa. Durant la saison 2007-08, il est nommé capitaine de l’équipe en l’absence de Saku Koivu. L’année suivante, il est nommé capitaine de la Conférence de l’Est au match des Étoiles 2009 à Montréal. Il reçoit l’honneur du joueur le plus utile en raison de ses 3pts (2-1) en temps réglementaire et son but en tir de barrage.

Jacques Lemaire a passé une douzaine d'années avec les Canadiens, s'affirmant sans faire de bruit comme l'un des meilleurs centres de l'histoire de l'équipe. Il a percé sous la férule Toe Blake en 1967-68 et s'est rapidement imposé comme un joueur fiable dans les deux sens de la patinoire. Solide patineur et passeur imaginatif, «Coco», comme le surnommaient ses coéquipiers, possédait également un lancer foudroyant dont il faisait bon usage, souvent avant même d'atteindre la ligne bleue…

Jacques Lemaire a passé une douzaine d'années avec les Canadiens, s'affirmant sans faire de bruit comme l'un des meilleurs centres de l'histoire de l'équipe. Il a percé sous la férule Toe Blake en 1967-68 et s'est rapidement imposé comme un joueur fiable dans les deux sens de la patinoire. Solide patineur et passeur imaginatif, «Coco», comme le surnommaient ses coéquipiers, possédait également un lancer foudroyant dont il faisait bon usage, souvent avant même d'atteindre la ligne bleue…

Howarth William Morenz (dit « Howie ») aussi surnommé le météore Mitchell (né le 21 septembre 1902 à Mitchell en Ontario au Canada et décédé le 8 mars 1937 à Montréal au Québec) est un joueur professionnel de hockey sur glace canadien de la Ligue nationale de hockey. Dès ses débuts en 1923-1924, il s’établit comme l’un des meilleurs marqueurs de la jeune LNH. Sa vitesse, son talent et son style spectaculaire soulevaient les amateurs qui bondissaient de leur siège.

Howarth William Morenz (dit « Howie ») aussi surnommé le météore Mitchell (né le 21 septembre 1902 à Mitchell en Ontario au Canada et décédé le 8 mars 1937 à Montréal au Québec) est un joueur professionnel de hockey sur glace canadien de la Ligue nationale de hockey. Dès ses débuts en 1923-1924, il s’établit comme l’un des meilleurs marqueurs de la jeune LNH. Sa vitesse, son talent et son style spectaculaire soulevaient les amateurs qui bondissaient de leur siège.

Kirk Muller (C) : Après une brillante carrière junior, Muller a été repêché tout juste après Mario Lemieux en 1984, au 2e rang de la première ronde par les Devils du New Jersey. Passeur doué et excellent fabricant de jeu, il est rapidement devenu un des favoris des partisans des Canadiens à son arrivée à Montréal en 1991. Au cœur de la conquête de la coupe Stanley en 1993, il a hérité du surnom de «Captain Kirk» en 1994 après avoir reçu le «C» sur son chandail suite au départ de Guy…

Kirk Muller (C) : Après une brillante carrière junior, Muller a été repêché tout juste après Mario Lemieux en 1984, au 2e rang de la première ronde par les Devils du New Jersey. Passeur doué et excellent fabricant de jeu, il est rapidement devenu un des favoris des partisans des Canadiens à son arrivée à Montréal en 1991. Au cœur de la conquête de la coupe Stanley en 1993, il a hérité du surnom de «Captain Kirk» en 1994 après avoir reçu le «C» sur son chandail suite au départ de Guy…

Mario Tremblay prend sa retraite après avoir disputé 56 matchs au cours de la saison 1984-86. Au début de la saison 1995-96, Mario Tremblay accepte l'invitation du directeur général Réjean Houle et succède à Jacques Demers au poste d'entraîneur-chef. Le «Bleuet bionique» a dirigé 159 parties en saison régulière derrière le banc du Tricolore, conservant une fiche de 71 victoires et 63 défaites. À l'image de son style sur la glace, Mario Tremblay ne s'en laissait pas imposer comme entraîneur.

Mario Tremblay prend sa retraite après avoir disputé 56 matchs au cours de la saison 1984-86. Au début de la saison 1995-96, Mario Tremblay accepte l'invitation du directeur général Réjean Houle et succède à Jacques Demers au poste d'entraîneur-chef. Le «Bleuet bionique» a dirigé 159 parties en saison régulière derrière le banc du Tricolore, conservant une fiche de 71 victoires et 63 défaites. À l'image de son style sur la glace, Mario Tremblay ne s'en laissait pas imposer comme entraîneur.

Martin Rucinsky : Choix de première ronde des Oilers d’Edmonton en 1991, le 20e au total, le joueur d’origine Tchèque a fait ses débuts dans la LNH en 1991-1992 avant d’être échangé aux Nordiques de Québec à la fin de l’hiver. Après cinq saisons à Québec et après avoir vécu les débuts de la franchise au Colorado, il débarque à Montréal. Rucinsky est gonflé à bloc. En 56 parties, il récolte 60 points et termine au quatrième rang à ce chapitre dans l'équipe.

Martin Rucinsky : Choix de première ronde des Oilers d’Edmonton en 1991, le 20e au total, le joueur d’origine Tchèque a fait ses débuts dans la LNH en 1991-1992 avant d’être échangé aux Nordiques de Québec à la fin de l’hiver. Après cinq saisons à Québec et après avoir vécu les débuts de la franchise au Colorado, il débarque à Montréal. Rucinsky est gonflé à bloc. En 56 parties, il récolte 60 points et termine au quatrième rang à ce chapitre dans l'équipe.

Steve Shutt était un marqueur né. Il a grandi à Toronto en encourageant ses héros locaux, les Maple Leafs, et s'est illustré chez les juniors avec les Marlboros de Toronto avant d'être extirpé de son patelin par les Canadiens, qui en ont fait leur premier choix lors du repêchage de la LNH en 1972. Après une récolte de 16 points à sa campagne recrue, il a haussé sa production à 35 en 1973-1974, mais l'occasion de jouer régulièrement ne devait se présenter ni rapidement, ni facilement.

Steve Shutt était un marqueur né. Il a grandi à Toronto en encourageant ses héros locaux, les Maple Leafs, et s'est illustré chez les juniors avec les Marlboros de Toronto avant d'être extirpé de son patelin par les Canadiens, qui en ont fait leur premier choix lors du repêchage de la LNH en 1972. Après une récolte de 16 points à sa campagne recrue, il a haussé sa production à 35 en 1973-1974, mais l'occasion de jouer régulièrement ne devait se présenter ni rapidement, ni facilement.

Claude Lemieux, l’homme des grandes occasions. En 1985-86 il prend part à dix rencontres avec le grand club. Les partisans des Canadiens se souviendront toujours de la performance du joueur recrue lors des séries éliminatoires de cette même année alors qu’il a joué un rôle de premier plan dans la conquête de la coupe Stanley. Lemieux a mené l’équipe avec dix buts, dont quatre buts gagnants incluant celui qui a éliminé Hartford lors de la prolongation du septième match de deuxième ronde au…

Claude Lemieux, l’homme des grandes occasions. En 1985-86 il prend part à dix rencontres avec le grand club. Les partisans des Canadiens se souviendront toujours de la performance du joueur recrue lors des séries éliminatoires de cette même année alors qu’il a joué un rôle de premier plan dans la conquête de la coupe Stanley. Lemieux a mené l’équipe avec dix buts, dont quatre buts gagnants incluant celui qui a éliminé Hartford lors de la prolongation du septième match de deuxième ronde au…

Pinterest
Search