Explore La Chaise, Le Dos, and more!

Celui qui tire les ficelles a les yeux dans le dos sur la chaise du temps il traque l'électron libre si tu l'approches en douceur ne lui parle pas observe sa manière de faire naitre les nuages et vois le se suspendre aux fils bleus de l'azur. BT

Celui qui tire les ficelles a les yeux dans le dos sur la chaise du temps il traque l'électron libre si tu l'approches en douceur ne lui parle pas observe sa manière de faire naitre les nuages et vois le se suspendre aux fils bleus de l'azur. BT

Les collines sont des mondes sous tes reins il y règne un ordre de bataille planté de vignes le calme apparent ignore que je l'observe un printemps insoumis se prépare à éclore et le vent dans mon dos pousse vers la mer les feuilles sèches d'un monde souterrain. BT

Les collines sont des mondes sous tes reins il y règne un ordre de bataille planté de vignes le calme apparent ignore que je l'observe un printemps insoumis se prépare à éclore et le vent dans mon dos pousse vers la mer les feuilles sèches d'un monde souterrain. BT

Tristan Cochrane; Polished Concrete 'Faultline/Concrete Stool', 2008.

FAULTLINE / CONCRETE STOOL Series of cast stools in raw and polished concrete. The components are connected by gravity and friction alone which with the sheer weight of the concrete makes the two pieces as one but visually leaves a.

Mikado J'ai jeté mon mikado dans les eaux du lac ce petit jeu de bois ne vaut plus la chandelle depuis que j'ai appris d'une source pure que le temps s'enfonce dans le lit du courant et que les roseaux poussent au milieu des vents. BT

Mikado J'ai jeté mon mikado dans les eaux du lac ce petit jeu de bois ne vaut plus la chandelle depuis que j'ai appris d'une source pure que le temps s'enfonce dans le lit du courant et que les roseaux poussent au milieu des vents. BT

Hippocampes à forme de ceps, la mer s'est retirée depuis longtemps. Reste les sentinelles aux bois de velours ondulants imperceptiblement pour dessiner un passage. Elles sont les antiques gardiennes de ton avenir fuyant l'hiver. Demain leurs racines verront le jour pour une nuit sans soleil. Il nous restera le vin et tous nos souvenirs. BT

Hippocampes à forme de ceps, la mer s'est retirée depuis longtemps. Reste les sentinelles aux bois de velours ondulants imperceptiblement pour dessiner un passage. Elles sont les antiques gardiennes de ton avenir fuyant l'hiver. Demain leurs racines verront le jour pour une nuit sans soleil. Il nous restera le vin et tous nos souvenirs. BT

Mangrove - Ai Shah, 2011

Paintings focusing on water and nature by Japanese artist Ai Shah based in Australia.

Souffles à rebrousse-poil sur des joncs à la peine tels des vents contraires qui nous barrent la route souffles au coeur des champs à reculons je m'approche je n'ai qu'un seul désir garder les pieds sur terre. BT

Souffles à rebrousse-poil sur des joncs à la peine tels des vents contraires qui nous barrent la route souffles au coeur des champs à reculons je m'approche je n'ai qu'un seul désir garder les pieds sur terre. BT

Dada  À dada sur son bidet les mains encollées tachées adepte du frottage de parquet Max sur le H dit à Paul qu'il est l'heure du T. BT

Dada À dada sur son bidet les mains encollées tachées adepte du frottage de parquet Max sur le H dit à Paul qu'il est l'heure du T. BT

Du vent dans les pages, le bateau glisse en silence léger comme des ailes à la surface de l'inconscient le mouvement des voiles produit un souffle sourd un courant d'air s'échappe de mon corps plissé pour que le ciel s'évente. BT

Du vent dans les pages, le bateau glisse en silence léger comme des ailes à la surface de l'inconscient le mouvement des voiles produit un souffle sourd un courant d'air s'échappe de mon corps plissé pour que le ciel s'évente. BT

L'épi de l'existence croît à rebours du temps brin de folie vacillant comme une envie passagère brin d'innocence perdue dans les limbes pacifiques brin de malice oscillant sur son axe statique sous l'ombre en dentelle d'un arbre centenaire l'herbe frêle aux grains d'or s'abandonne au vent. BT

L'épi de l'existence croît à rebours du temps brin de folie vacillant comme une envie passagère brin d'innocence perdue dans les limbes pacifiques brin de malice oscillant sur son axe statique sous l'ombre en dentelle d'un arbre centenaire l'herbe frêle aux grains d'or s'abandonne au vent. BT

L'écho du temps mort coule sur la pierre à l'ombre des grands murs on dit la messe du haut de la ruelle déboulera une ânesse. Placide et beau dans un portail de lumière tu feras semblant de n'être qu'un fantôme quand sur ta face se dessinera son ombre dans le vent froid tout peuplé de palabres garde l’œil grand ouvert ou monochrome. BT

L'écho du temps mort coule sur la pierre à l'ombre des grands murs on dit la messe du haut de la ruelle déboulera une ânesse. Placide et beau dans un portail de lumière tu feras semblant de n'être qu'un fantôme quand sur ta face se dessinera son ombre dans le vent froid tout peuplé de palabres garde l’œil grand ouvert ou monochrome. BT

RICOCHETS  Une cascade d'événements glisse vers la mer avec elle tous les matins bleus de l'automne dévalent la montagne et coulent dans ma gorge l'eau d'en haut prend source dans la brume elle porte les bulles grises de l'amour-propre entre les gros cailloux que la terre a jeté où mon regard dérive comme les ricochets. BT

RICOCHETS Une cascade d'événements glisse vers la mer avec elle tous les matins bleus de l'automne dévalent la montagne et coulent dans ma gorge l'eau d'en haut prend source dans la brume elle porte les bulles grises de l'amour-propre entre les gros cailloux que la terre a jeté où mon regard dérive comme les ricochets. BT

Pique L'aiguille dans la botte d'un homme de paille cherche et pique l'artère qui mène au cœur à l'aplomb des cieux où nichent les dieux avant que l'aigle blanc ne fonde sur sa croix et causent à jamais l'effroi dans les beffrois. BT

Pique L'aiguille dans la botte d'un homme de paille cherche et pique l'artère qui mène au cœur à l'aplomb des cieux où nichent les dieux avant que l'aigle blanc ne fonde sur sa croix et causent à jamais l'effroi dans les beffrois. BT

Pinterest
Search